27 Sep

14450020_656227804553356_3066778144391916526_n

Au cœur de l’océan est un film de Ron Howard ( Un homme d’exception, Apollo 13, Cocoon, ect.) avec une belle brochette d’acteur: Chris Hemsworth, Tom Holland, Benjamin Walker, Brendon Gleeson pour nommer que ceux-là.

Sous les ordres du premier officier Owen Chase, l’équipage s’est attiré les foudres d’une créature gigantesque animée par une terrible soif de vengeance. Contrariée par le massacre des chasseurs en haute mer, l’immense baleine n’avait qu’une volonté : faire couler le bateau et noyer son équipage. À ce moment-là, s’ensuit les 90 jours de survie.
Je ne sais pas trop quoi penser de ce film. Il y a des moments que j’ai aimé et d’autres moments que j’ai trouvé ennuyant. Le film ne monte pas toujours en intensité. Et c’est ce qui est dérangeant. Par moment sa tombait à plat.

À plusieurs moments durant le film, on a l’impression qu’il s’achève enfin, mais on nous lance encore pendant quelques minutes sur un autre dénouement d’une nécessité discutable et pas toujours nécessaire.

Les combats contre les baleines sont spectaculaire et gigantesque. C’est fort intéressant de savoir comment on chassait la baleine dans les années 1800. Les amateurs d’histoires et de bateaux vont être servi à souhait. Les images avec la baleine et le couché de soleil sont à couper de souffle. De bien belle image.
Autre moment dérangeant, le choix des couleurs qui n’est pas toujours bien approprié. On a semblé utiliser les tons de gris durant le film ce qui donnait un côté sombre. Même les couleurs semblaient “grisonnante”. Agaçant.

Les effets spéciaux ne sont pas toujours convainquant et réussi. Quand tu es capable de savoir que tel ou tel scènes à été fait à partir d’un rideau vert ça dit tout. Cependant, les baleines sont forts crédibles sous l’eau ou à l’extérieur de l’eau. Les combats contre ses mammifères marins sont également. Impressionnant.
La ou le film commençait à être intéressant c’est le côté drame humain que les chasseurs subissent dans la deuxième partie du film. Le jeu des acteurs prend tout leur sens et c’est de tout évidence le meilleur moment du film. Les acteurs ont dû subir un régime drastique. Être 90 jours sans manger ou presque doit paraître physiquement dans le film et être crédible. Très bien réussi. Un beau moment.

Chris Hemsworth réussi à me faire oublier Thor et Tom Holland que je découvrais pour la première fois comme acteur principal d’un film me convainc qu’il fera un bon Peter Parker dans le prochain Spider-Man: Homecoming.

Au cœur de l’océan manque définitivement d’amour malheureusement. On est très loin des Oscars selon moi. Dommage.

Bon cinéma.

Le visionneur

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *