13 Déc

Top 12 des lectures BD de Paper Man!

C’est la fin de l’année et comme je suis quelqu’un d’original, je vous partage mon top 12 de mes lectures BD de l’année! 🙂

La plupart des BD qui se retrouvent dans mon top 12 ont été réalisé en 2016 sauf pour trois.

Bonne découverte!

Position 12 : Réservoir cyberpunk, Front Froid, 2016, collectif.

Quatre histoires de science-fiction cyberpunk par Sacha Ravenda, Marlène Blanchette, François Pérrin, Benoît Vézina et Katherine Routhier.  La sublime couverture a été réalisé par Julien Paré-Sorel.  De la BD SF au Québec c’est rare, du cyberpunk encore plus rare!  Ce collectif est superbement dessiné et toutes les histoires sont très intéressantes.  La preuve que le Québec possède tout le talent nécessaire pour faire ce genre de BD!

Réservoir cyberpunk, Front Froid, 2016, collectif.

Position 11 : Le club des prédateurs volume 1, The Bogeyman, Casterman, 2016 par Valérie Mangi, scénario et Steven Dupré, dessin.

Une belle découverte cette BD.  Un scénario solide et un dessin semi-réaliste avec un décor fabuleux.  Une ambiance pesante, une tension constante et une fin absolument surprenante et déroutante.  C’est angoissant et malsain!  Une belle lecture!

Le club des prédateurs volume 1, The Bogeyman, Casterman, 2016 par Valérie Mangi, scénario et Steven Dupré, dessin.

Position 10 : Arthus trivum, volume 1, Les anges de Nostradamus, Dargaud, 2016 par Raule, scénario et Landa, dessin.

En préface, l’immense Enrico Marini nous écrit comment il a aimé cette BD, ça commence bien une lecture!  Un dessin génial, criant de réalisme. Un scénario un peu confus par endroit mais au comment stressant et remplit d’action.  Dans mes lectures cette année, cette BD se démarque par la qualité incroyable de son dessin.  À lire!

 

Arthus trivum, volume 1, Les anges de Nostradamus, Dargaud, 2016 par Raule, scénario et Landa, dessin.

Position 9 : Le transperceneige Terminus, Casterman, 2015 par Olivier Bocquet, scénario et Jean-Marc Rochette, dessin.

Le transperceneige c’est une série culte de SF français.  C’est immense, c’est inoubliable.  Terminus termine le tout et il le fait de façon magistrale.  Le scénario est sans faille.  Le dessin de Rochette est tout aussi splendide.  Une BD indispensable.

Le transperceneige Terminus, Casterman, 2015 par Olivier Bocquet, scénario et Jean-Marc Rochette, dessin.

Position 8 : La ligue des Gentlemen extraordinaires l’intégrale, Panini comics, 2013, par Alan Moore, scénario et Kevin O’Neill, dessin.

Je n’avais jamais lu ce classique de Moore.  Bon, je sais, je suis en retard mais mieux vaut tard que jamais!  Que dire de ce classique!  Une BD qui joue avec tous les styles et qui mélange tous les grands personnages de la littérature!  Un autre incontournable!

La ligue des Gentlemen extraordinaires l’intégrale, Panini comics, 2013, par Alan Moore, scénario et Kevin O’Neill, dessin.

Position 7 : Red Ketchup volume 8, Red Ketchup en enfer, La Pastèque, 2016 par Pierre Fournier, scénario et Réal Godbout, dessin.

Red Ketchup est mort!  Le voilà en enfer ou même le Diable ne veut pas de lui!  Red Ketchup c’est un personnage iconique de la BD québécoise.  C’est un incontournable, un grand!  La recette est la même et c’est parfait ainsi. Un scénario qui mélange action et humour et un dessin aussi parfait que d’habitude.  Une grande série québécoise qui a marqué l’histoire du Québec.

Red Ketchup volume 8, Red Ketchup en enfer, La Pastèque, 2016 par Pierre Fournier, scénario et Réal Godbout, dessin.

Position 6 : Méta-Baron volume 1, Wilhelm-100, le techno-amiral, Les Humanoïdes Associés, 2016 par Jerry Frissen, scénario et Valentin Sécher, dessin.

Le Méta-Baron est le plus grand guerrier de l’univers.  Je dirais même plus, le plus grand de toute l’histoire de la BD!  Créé par la légende Alexandro Jodorowsky et le maître Moebius, la tâche était grande pour les auteurs de repartir une nouvelle série avec le Méta-Baron.  C’est aussi irrévérencieux, déjanté, violent et bourré d’action que l’original!  Et le dessin, que dire du dessin!  Valentir Sécher y signe un dessin hyper-réaliste qui frôle la perfection.  Du grand art!

Méta-Baron volume 1, Wilhelm-100, le techno-amiral, Les Humanoïdes Associés, 2016 par Jerry Frissen, scénario et Valentin Sécher, dessin.

Position 5 : Tebori volume 1, Dargaud, 2016 par José Robledo, scénario et Marcial Toledano, dessin.

Sur la trame du Tebori, le tatouage manuel traditionnel japonais, le scénariste signe une histoire prenante.  Un mélange de thriller et de mafia japonaise.  Bien supporté par un dessin semi-réaliste, des personnages bien définis et des couleurs qui crée une forte ambiance, cette BD est réellement un gros coup de cœur pour moi.

Tebori volume 1, Dargaud, 2016 par José Robledo, scénario et Marcial Toledano, dessin.

Position 4 : Universal War Two volume 1, Le temps du désert, Casterman, 2016 par Denis Bajram, scénario et dessin.

UW1 est un classique de la SF française.  Quand Denis Bajram a décidé de s’attaquer à UW2, les attentes étaient grandes!  Défi relevé par le maître Bajram.  Toujours aussi parfait visuellement, Bajram nous refait le coup d’un scénario solide qui frôle la perfection.  Le grand retour du mytique Kalish.  Bon, il râle un peu trop Kalish quand même!  Comme d’habitude quoi!

Universal War Two volume 1, Le temps du désert, Casterman, 2016 par Denis Bajram, scénario et dessin.

Position 3 : Les tourbières noires, Glénat, 2016 par Christophe Bec, scénario et dessin.

Une adaptation de la nouvelle La peur de Guy de Maupassant.  Ce huit-clos dans une vielle ferme est angoissant et mystérieux.  Bec est de retour au dessin et est toujours aussi doué.  J’ai énormément aimé cette lecture qui joue avec l’horreur et le fantastique.

Les tourbières noires, Glénat, 2016 par Christophe Bec, scénario et dessin.

Position 2 : The Punisher La fin, Panini Comics, 2016 par Gart Ennis, scénario et plusieurs dessinateurs.

Originalement publié en 2004 chez Marvel Max, ces trois histoires nous racontent le passé, la vengeance et la mort de Frank Castle.  Je suis un fan fini du Punisher.  C’est clairement mon personnage préféré de Marvel.  Cette BD est l’apothéose de Castle!  La fin du Punisher est tout simplement parfaite!  Une lecture tardive!

The Punisher La fin, Panini Comics, 2016 par Gart Ennis, scénario et plusieurs dessinateurs.

Position 1 : Le Tueur volume 1, intégrale, Casterman, 2008 par Matz, scénario et Luc Jacamon, dessin.

C’est ma lecture de l’année.  Proposé par un ami français, cette BD est tout simplement géniale.  L’autobiographie d’un tueur!  On rentre dans sa tête, on voit ses motivations, sa façon de penser, ses angoisses, ses peurs, ses remords, bref, sa vie!  Le scénario, qui est un thriller noir, est sans faille. Très puissant dialogue intérieur qui nous fait réfléchir sur la société actuelle.  Un dessin fabuleux, tout en finesse.  Des personnages extraordinaires, des décors à couper le souffle.  Une BD puissante et inoubliable.

Le Tueur volume 1, intégrale, Casterman, 2008 par Matz, scénario et Luc Jacamon, dessin.

Voilà, ce sont mes lectures de l’année!

Joyeuse fête et bonne fin d’année!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *