Un Comicon c’est plus que des déguisements.

Dans les derniers jours, j’ai eu l’occasion de voir divers articles traitant du Comicon de Québec et la plupart, sinon tous, parlaient des participants déguisés en différents personnages de la culture populaire; ce qu’on appelle le cosplay. Je dois vous admettre que ça me désole un peu parce qu’un Comicon, c’est plus que des déguisements.

À l’origine, un Comicon c’est une convention de comics.  Le premier a été fondé en 1970 par Shel Doft et a eu lieu à San Diego.  L’événement s’est ouvert par la suite à une plus large culture geek et populaire comme le cinéma, les jeux, les mangas, les séries télés et bien entendu le cosplay qui est devenu l’emblème médiatique de ces conventions.

On le sait, la culture geek est de plus en plus populaire.  Maintenant, c’est “cool” d’être geek.  Il fut pourtant une époque où c’était totalement le contraire!  Les conventions ont certainement aidé à démocratiser cette culture mais depuis un certain temps, elle la stigmatise sans le savoir par une couverture médiatique qui s’intéresse seulement au phénomène du cosplay.  En se faisant, on passe souvent sous le silence la raison même de leur création, les comics!  Comprenez-moi bien, je ne suis en rien contre le cosplay, au contraire, je crois que c’est une partie de la culture geek qui est extraordinaire et qui démontre très bien la grande passion des gens qui pratiquent cet art.  Car oui, le cosplay, c’est un art.  Cela demande un énorme travail de recherche et de conception pour bien personnifier ces personnages.  Il serait intéressant de bien comprendre le pourquoi du besoin de ces personnifications au lieu d’en faire de belles photos vides de sens mais qui sont tellement jolies et spectaculaires pour parler une fois par année du Comicon.  Le cosplay, comme la culture geek, ce n’est pas seulement des déguisements!

La culture geek, c’est vaste.  Elle est un amalgame de plusieurs passions mises ensemble pour créer un collectif qui regroupe des gens passionnés.  Une convention comme le Comicon sert à mettre en l’avant plan ces passions et les partager à monsieur et madame tout le monde.  Les médias, en mettant l’emphase que sur le cosplay, passent à côté même de la mission du Comicon.  En ne parlant pas des artistes, des bédéistes, des auteurs, et j’en passe, c’est tout un pan de la culture qui est laissé dans l’ombre des cosplayers.  Cela a pour effet, dans la population en général, de réduire la culture geek à seulement des déguisements.

En tant que geek, nous avons un devoir de rectifier le tir et de bien expliquer ce qu’est la culture geek et à quoi sert un Comicon.  Si nous voulons que cette culture, qui est la nôtre, continue de s’épanouir et s’ouvrir sur le monde, nous devons en parler, la présenter, la publiciser.  Pas seulement l’une de ses facettes mais bien l’ensemble qui fait que cette culture soit si passionnante et populaire!

Marc “The Paper Man” Gagnon, podcasteur

Podcast des Crinqués

Une réflexion sur “Un Comicon c’est plus que des déguisements.

  1. Les médias sont certes le medium par lequel l’image du Comiccon passe, mais ce sont les organisateurs qui ont volontairement mis de côté tout l’aspect Comics/Artistes/Créateurs/Éditeurs. Pour eux les créateurs et éditeurs ne sont pas synonyme d’entrés massives d’argent, donc pourquoi en parler, pourquoi gaspiller de l’argent Marketing sur l’aspect du Con qui attire le moins de visiteurs? Je l’ai dit à plusieurs reprises, sur plusieurs forums, tout l’emphase médiatique pour attirer les gens aux divers ComicCon est mise sur 3 points: vedettes/cosplayers/gamers! Mais la machine créatrice duquel le nom ComicCon tire son origine n’est plus qu’un vague souvenir d’un pas si lointain passé. Pourtant, par pur respect, ils pourraient très bien allouer une partie du budget marketing pour parler des artistes et scénaristes invités. Ils pourraient aussi réserver une part du budget pour inviter des éditeurs, un éditeur Français et un éditeur Américain par année serait suffisant. Mais non, ils préfèrent garder l’ensemble de l’enveloppe budgétaire pour les vedettes invités, car elles vont attirer bien plus de visiteurs qu’un kiosque de Dark Horse Comics ou Delcourt Comics ne le ferait. Que ce soit de la BD, du comic ou du manga c’est le même traitement, ils sont méprisé par les organisateurs de ComicCon chez nous. Ne croyez personne qui vous dira le contraire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *