6 Juin

Carbone Modifié, le postcyberpunk à son meilleur!

Il est rare que je connaisse une oeuvre littéraire d’abord par ses adaptations. Ce fût par contre le cas pour Carbone Modifié de Richard Morgan. Je le connaissais par son importance dans l’univers du cyberpunk mais je n’avais jamais pris le temps de le lire. C’est la série sur Netflix qui m’a donné la motivation nécessaire pour enfin lire ce monument du postcyberpunk.

Premier tome de la série basée sur Takeshi Kovacs, un “héros” pas très convenable qui survit dans un univers dangereux. Dans cet avenir, la mort n’existe plus ou presque! Votre conscience est sauvegardée dès votre jeune âge sur un disque pour être réimplantée dans un nouveau corps s’il vous arrive un malheur! Pour Kovacs, la mort est une routine. C’est le risque quand vous évoluez comme soldat dans le Corps diplomatiques, l’élite de l’élite du Protectorat des Nations unies. Après avoir parcouru la galaxie pour différentes missions, il est expédié sur la terre pour mener une enquête sur la mort d’un riche magnat qui veut élucider sa propre mort! La police, après une enquête un peu bâclée, a conclu au suicide. Mais qui veut se suicider quand son esprit est sauvegarder jours après jours pour être certain de toujours revenir dans le monde des vivants? Pas très claire cette histoire!

La force de Morgan est d’avoir fusionné le roman de cyberpunk et le roman noir en une oeuvre complexe, questionnant les différences sociales entre les classes et sur l’immortalité de l’âme humaine. L’univers de Morgan est sombre, ayant peu d’espoir. Un univers où les personnages sont torturés. Où la technologie est omniprésente pour le meilleur et le pire. Morgan joue avec ses personnages très standardisés dans leur forme mais très différents dans leur psychologie. Kovacs y joue le flic typique du roman noir, désabusé et cinglant. Mais toujours à l’affût et d’une redoutable intelligence et détermination. Les femmes sont fatales sans être secondaires pour autant. L’histoire y est complexe et difficile à suivre, elle demande un effort constant pour bien comprendre les ramifications de l’histoire qui sont nombreuses, sinueuses et géniales!

Le rythme de ce roman est exceptionnel. À chaque page tournée, j’en voulais toujours plus! Morgan nous tient en haleine dans son roman et jamais il nous laisse tomber en oubliant un seul détail. Ce roman est l’un des fondateurs du style postcyberpunk, un univers où le héros n’a pas perdu espoir, ou il désire changer les choses. Nous avons ici un roman majeur, quasi parfait dans tous les éléments. Le seul bémol que j’ai eu, c’est que je n’ai pas encore le tome deux pour continuer!

Alors lisez ce livre, écoutez la série et ayez du plaisir!

P.-S. – Je dois vous avouer quelque chose, mais que ça reste entre nous. J’ai mieux aimé ce livre que Neuromancier de William Gibson. Je sais, je sais, je frôle l’hérésie mais c’est la vérité!

Carbon Modifié par Richard Morgan.
Publié aux éditions Bragelonne en 2018
Gagnant du prix Philip K. Dick en 2003

Merci à La Boîte de Diffusion pour le roman.

#thepaperman